AccueilEconomieBâti’Frais : une journée didactique, riche en solutions, dédiée au confort d’été

Bâti’Frais : une journée didactique, riche en solutions, dédiée au confort d’été

La 8e édition de Bâti’Frais, colloque organisé par l’association EnvirobatBDM, s’est tenue le 8 septembre à la Friche de la Belle de Mai à Marseille. Son slogan : « Bâtir ou rénover frais sans climatiser, c’est possible ! ».
L’architecte Anupama Kundoo, diplômée de l’université de Munbai en Inde et titulaire d’un doctorat de l’université de Berlin en Allemagne, était l’invitée d’honneur de la 8e édition de Bâti’Frais.
(Crédit : J.-P. Enaut) - L’architecte Anupama Kundoo, diplômée de l’université de Munbai en Inde et titulaire d’un doctorat de l’université de Berlin en Allemagne, était l’invitée d’honneur de la 8e édition de Bâti’Frais.

Economie Publié le ,

Plus que jamais, l’intelligence collective pour mieux bâtir, le credo de l’association EnvirobatBDM, centre de ressources et d’évaluation du bâtiment durable et méditerranéen, s’avère particulièrement pertinent. Les besoins en énergie à l’échelle mondiale pour se protéger de la canicule pourraient représenter l’équivalent de la production électrique des Etats-Unis et de l’Allemagne d’ici à 2050.

Forte de ce constat, l’édition 2023 de Bâti’Frais, colloque organisé par EnvirobatBDM et l’Ademe (Agence de la transition écologique), avec le soutien de Siniat, du Cinov*, de Pro Clima et du CAUE 13 (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement des Bouches-du-Rhône), a réuni plus de 320 professionnels le 8 septembre à la Friche Belle de Mai à Marseille, contre 260 participants l’an dernier. « Cette 8e édition s’inscrit avec acuité dans l’actualité, car 48 % de la population a été en vigilance orange et 8 % en vigilance rouge cet été », signale Sébastien Rismann, coprésident d’EnvirobatBDM. La climatisation n’est pas une réponse, car elle provoque 12 % des gaz à effet de serre et 35 % à l’horizon 2050.

Les bâtiments que l’on construit actuellement répondent-ils aux enjeux du dérèglement climatique ? « Cette prise en compte du confort d’été est pourtant un des piliers essentiels de la démarche BDM**, tout comme le partage et le retour d’expérience », rappelle Frédéric Corset, directeur général d’EnvirobatBDM.

De son côté, l’Ademe a toujours souhaité donner une vision et tracer des chemins pour le parc bâti incluant différents axes comme le réchauffement climatique. « La sobriété est une variable omniprésente dans toutes les réflexions et toutes les actions que nous menons », confie Stéphanie Le Maître, ingénieure et coordinatrice du pôle Transition énergétique à l’Ademe Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La journée didactique a permis de partager des solutions concrètes. (Crédit : J.-P. E.)

Une invitée inspirante

Pour s’adapter au réchauffement climatique et lutter contre ses effets néfastes sur le confort et la santé, EnvirobatBDM a souhaité faire partager l’expérience de ses experts adhérents.

« Notre volonté est de démontrer que des solutions efficaces, à prix maîtrisés, existent dans le but de mieux construire et diminuer la consommation d’énergie fossile en adaptant les bâtiments et les aménagements à ces nouvelles conditions », explique Frédéric Corset, son directeur général.

Préalablement à ce colloque, scindé autour de cinq thèmes à savoir "Apprendre", "Habiter", "Enquêter", "Accueillir" et "Rafraîchir", une invitée de marque avait été conviée, l’architecte Anupama Kundoo, diplômée de l’université de Munbai en Inde et titulaire d’un doctorat de l’université de Berlin (Allemagne), pour une conférence intitulée « Repenser la matérialité : le temps comme ressource ». Plutôt que de stigmatiser les pénuries en ressources, elle met en avant le potentiel considérable que représentent l’ingéniosité, le temps, le soin du détail ainsi que le sens de la communauté. Le temps est, pour elle, une ressource clé.

« Nous avons perdu la capacité d’utiliser les matériaux locaux. L’acte de construire produit de la connaissance tout autant que la connaissance produit de l’architecture », estime l’invitée d’honneur de cette journée, lauréate de plusieurs prix, notamment le prix Auguste Perret en 2020.

Le groupe scolaire Frida Kahlo à Bruges (Gironde) a été conçu comme « un objet pédagogique précurseur ». (Crédit : Ivan Mathie)

Architecture bioclimatique

Cette journée de rencontres, de conférences et d’échanges, basée sur des retours d’expériences de projets déjà réalisés, a permis de faire partager des solutions concrètes. Ce fut notamment le cas avec l’exposé de deux projets, l’un à Nice (Alpes-Maritimes) et l’autre à Bruges en Gironde. Le premier était un immeuble de 34 logements, livré il y a trois ans. « Il s’agissait d’assurer le confort d’été dans un contexte bruyant, le long d’une voie rapide, avec une climatisation naturelle appelée le puits niçois », explique l’architecte Vincent Goffard, cofondateur de l’atelier Billy Goffard Architectes (Nice).

Le second portait sur le groupe scolaire Frida Kahlo. « Ce projet a été conçu comme un objet pédagogique précurseur en offrant aux enfants des pistes d’appropriation pour devenir les citoyens de demain, sensibilisés et engagés dans la protection de notre environnement », indique Clément Nataf, chef de projet du Bureau d’études techniques Tout corps d’Etat (BET TCE) Albert & Co (Montreuil, Seine-Saint-Denis). Il a alors expliqué la pédagogie d’une architecture bioclimatique utilisant des matériaux biosourcés et des installations techniques low tech, impliquant la maîtrise d’usage.

La maison de santé sans climatisation de Volonne (Alpes-de-Haute-Provence),bâtiment tertiaire R+1 s’inscrivant dans une démarche BDM niveau argent, a été le fruit d’un travail réalisé au fil de l’eau. (Crédit : Marie Calmes)

Un enjeu de construction durable

Comment réduire les températures pour garder des conditions de vie acceptables ? Tel est l’enjeu des professionnels de la construction. Agir sur l’urbanisme et la biodiversité, mieux concevoir les bâtiments ou encore apprendre à optimiser leur gestion sont quelques-unes des pistes de réflexion.

A Volonne, village situé le long de la Durance, dans les Alpes-de-Haute-Provence, les températures peuvent avoisiner les - 4° à - 5°C l’hiver, qui laisse place à un été souvent très chaud où le mercure pouvant atteindre 38°, voire 42°C. Le projet d’une maison de santé sans climatisation,mais construite avec les professionnels de santé et les futurs usagers, a été un exemple saillant pour les participants.

Ce bâtiment tertiaire R+1, s’inscrivant dans une démarche BDM niveau argent, a été le fruit d’un travail réalisé au fil de l’eau.

« Cet édifice de 440 m2, avec un espace extérieur, a été érigé au sein d’un écoquartier de 1 200 m2 de bâti où la végétation est omniprésente. L’acceptation d’un bâtiment non climatisé a été le point névralgique auprès de la population », confie Christiane Mars, architecte de l’agence R+4 Architectes (Forcalquier), avec, à ses côtés, Chantal Larrouture, ingénieure qualité environnement, chef de projet au sein du BET Adret (Marseille).

Le projet, rassemblant à présent 25 professionnels de santé, a été une telle réussite qu’une seconde maison de santé va voir le jour prochainement.

Dans un autre registre, le chantier participatif de la mairie de Viens, dans le Luberon (Vaucluse), est apparu séduisant par le choix de l’implantation bioclimatique du bâtiment et par les solutions, tant constructives que techniques, qui ont été avancées. « Nous avons mis en place un chantier d’insertion avec l’association Le Village de Cavaillon et participatif avec les habitants pour réaliser ce projet de conception bioclimatique », raconte Mireille Dumeste, ancienne maire de cette petite commune.

Au final, à travers des exemples concrets, Bati’Frais a réussi son pari de montrer les diverses actions possibles sur les plans architectural, technique et sociologique, en recensant les moyens à disposition pour adapter les espaces de vie aux nouvelles conditions du climat.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 avril 2023

Journal du12 avril 2023

Journal du 05 avril 2023

Journal du05 avril 2023

Journal du 29 mars 2023

Journal du29 mars 2023

Journal du 22 mars 2023

Journal du22 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?