AccueilTerritoiresAppelez-la "Gare multimodale d'Avignon-Centre"

Appelez-la "Gare multimodale d'Avignon-Centre"

Le vaste chantier de mise en valeur de la gare d’Avignon et de son parvis est désormais à mi-parcours. Fin 2023, le site aura pour vocation d’être un point de connexion entre tous les modes de transport.
Une perspective de la nouvelle gare multimodale Avignon-Centre, telle qu'elle apparaîtra fin 2023/début 2024, après deux ans de travaux sur le parvis, le bâtiment "historique" et après l'édification de divers équipements en lien avec les mobilités.
Arep/Sergio Capasso - Une perspective de la nouvelle gare multimodale Avignon-Centre, telle qu'elle apparaîtra fin 2023/début 2024, après deux ans de travaux sur le parvis, le bâtiment "historique" et après l'édification de divers équipements en lien avec les mobilités.

TerritoiresVaucluse Publié le ,

Pour pas mal d’usagers de la gare d’Avignon, ce fut la grande surprise, diversement appréciée, de la rentrée 2022. Le dépose-minute situé à quelques dizaines de mètres de la gare, c’était fini, terminé, de l’histoire ancienne. Désormais, pour déposer ou récupérer la famille il faudrait aller jusqu’au parking "gare-centre" voisin où des places gratuites venaient d’être spécialement aménagées pour permettre cette opération.

Mais cette petite révolution en annonçait une autre. Et nettement plus importante. Le, certes pratique mais très moche, parvis de la gare SNCF Avignon-Centre s’apprêtait à subir un lifting général qui, si l’on en croit les perspectives dessinées par les cabinets d’architectes, devrait faire des lieux une splendide entrée de ville. Et pas que…

Avignon : la gare centre rénovée pour 2024

D’abord un peu d’histoire, pour rappeler que cette gare, un bâtiment néo-classique édifié en 1867, constitue un superbe exemple du patrimoine immobilier ferroviaire tel qu’on savait en édifier en cette fin du XIXe siècle au sein de la compagnie des chemins de fer PLM (Paris-Lyon-Marseille).

Autant dire qu’à l’époque, face au rempart qui ceinture la ville et à la porte de la République, qui ouvre sur la rue du même nom, colonne vertébrale de la cité, on n’a pas tardé à comprendre que cela avait de la gueule. Et depuis ? Eh bien il est passé beaucoup de trains dans cette gare, pendant que, sur son parvis, on tâchait d’offrir une certaine praticité, mais sans trop se soucier de la qualité esthétique. Voilà comment on s’est retrouvé, ces dernières années, avec deux parkings plus ou moins enchevêtrés à la sortie du bâtiment où les barrières hideuses rivalisaient de laideur avec quelques éléments de mobilier urbain (des bancs notamment, ou des tables en bois) mal fichus et installés à la diable. Ajoutez à cela que, dans les terribles années 80 , on a pas mal massacré la façade nord (qui fait face à la ville) avec des aménagements très discutables.

avignon-gare
Après un démarrage des travaux en janvier 2022, on commence à voir apparaître les futurs pavillons et kiosques qui remplaceront les vieux parkings. Les arbres ont été conservés et il s'agira d'en planter d'autres ainsi que de la végétation pour faire le fameux parvis-jardin bas. (Crédit : Jacques Boudon)

Une porte d’entrée vers la ville d'Avignon

On en était là lorsque, en 2020, les quatre grands partenaires des transports à Avignon (la Ville, l’agglomération Grand Avignon, la Région Paca et la SNCF) se sont dit qu’il était temps de faire quelque chose pour redonner du lustre et une authentique modernité à cet équipement. Dès janvier 2022, un vaste chantier sur près de 13 000 m2 de parvis et 5 000 m2 de bâtiment était ainsi lancé, avec une prévision de livraison pour fin 2023.

A quoi tout cela ressemblera ? D’abord, fini pour les parkings devant la gare. Il y en a de toute façon deux à étages à moins de 100 mètres. A la place, on trouvera un parvis haut, qui surplombera l’ensemble, et un parvis-jardin bas, totalement végétalisé, traversé de cheminements piétons, qui permettra l’articulation entre les remparts et la gare.

Et si Avignon avait aussi son téléphérique urbain ?

Au centre de ce vaste espace : un emmarchement en pente douce mettra en dialogue les portes d’entrée de la gare et de la ville afin de retrouver une continuité avec la cité. A tout cela viendront s’ajouter des pavillons dédiés aux mobilités douces (consignes à vélo sécurisées, station d'équipements pour cyclotouristes) et une maison des mobilités pour l’opérateur des transports du Grand Avignon.

Dans le même temps, il s’agira de mettre en valeur le patrimoine et les éléments historiques du bâti, en requalifiant la façade historique et en lui redonnant sa place centrale par sa mise en valeur. But de l’opération : recréer cette connexion avec le reste de la ville historique qui, à force de transformations douteuses, avait été perdue au fil des décennies.

Où en est-on de ce programme ?

Les travaux des parvis bas et est ont été lancés dès janvier 2022 et se poursuivront jusqu’en décembre 2023. Ceux du parvis haut viennent de débuter pour se clôturer à la même date. Le chantier d’édification des pavillons a ouvert en septembre dernier pour une livraison également en décembre prochain. Pour ce qui est du bâtiment, le planning est établi de la façon suivante : aile est (janvier-mai 2022), aile ouest (mars 2022 - mai 2023), hall central (mai 2023 - décembre 2023).

Avignon : la révolution des transports en commun en marche

Transports en commun et mobilité douce

Encore une précision, et non des moindres, si la gare, voulue comme la principale porte d’entrée de la ville, va naturellement retrouver un double caractère esthétique et amplement végétalisé (conservation du patrimoine arboré existant, plantation de nombreux nouveaux arbres et végétaux, travail sur la perméabilisation des sols et la réduction du rejet des eaux pluviales), elle sera également conçue comme lieu de concentration de tous les moyens de transport. La bonne vieille gare SNCF s’est en effet trouvé une nouvelle vocation, celle de favoriser l’utilisation des transports en commun et des modes doux en assurant un transfert aisé et accessible d’un mode à l’autre. Du coup on ne la nommera désormais plus que "gare multimodale", qui permettra de sauter d’un train à un tram, de son vélo à un TER qui conduira à son tour à la gare TGV d’Avignon-Courtine, pour filer à très grande vitesse sur les grandes lignes, ou encore de passer d’un bus à un train et vice versa.

avignon-gare-perspective
Le futur parvis haut de la gare multimodale Avignon-Centre. L'entrée de la gare est sur la droite. Ce sera également un espace de rencontre entre la ville et l'outil ferroviaire. (Crédit : Arep/Sergio Capasso)

Mais la voiture dans tout ça ? Ben, on risque de devoir la laisser aux parkings voisins. Mais les taxis le savent déjà, de même que les véhicules de secours et bien sûr ceux qui déposent des personnes à mobilité réduite, une cour de service et de dépose-minute est déjà en place pour eux, et pour eux seuls, et ne demande qu’à être encore améliorée sur les plans esthétique et végétal.

Le 10 février 2023, un point d’étape avait été réalisé sur place, auquel les partenaires de l’opération étaient présents. Pour l'occasion, chacun a donné son avis sur le futur de la gare multimodale. Et autant dire que chaque version s’emboite parfaitement. Pour la maire d'Avignon Cécile Helle : « Avec ce futur cœur des mobilités, nous souhaitons accorder, dès l’entrée dans la cité des Papes, un accueil de qualité, unique et accessible ». Pour le président de Grand Avignon Joël Guin : « Cettegare constituera l’un des principaux pôles d’échange du Grand Avignon. Car, sur ce site, se croiseront le train, le tramway et les bus du Grand Avignon Orizo ». Michel Bissière, vice-président au conseil régional, qui représentait lors de ce rendez-vous le président de la région Paca Renaud Muselier, ne s’est évidemment pas fait faute de rappeler que : « Depuis 2016, la Région a fait de la mobilité de chacun la priorité de notre action et les résultats sont là ! » Et puis SNCF Gares & Connexions, par la voix de sa directrice régionale Agnès Moutet-Lamy, était évidemment présente au moment de souligner que « l’ensemble des travaux réalisés depuis 2022 va, à terme, considérablement fluidifier l’accès à la nouvelle gare d’Avignon- centre. A travers ce projet, nos équipes pourront contribuer au développement des modes doux en milieu urbain et du transport ferroviaire dans son ensemble ».

Les chiffres :

Ce projet, d’un montant total de 16,28 M€, est porté par la Région Paca à 30 %, par la Ville d’Avignon à 27 %, par le Grand Avignon à 26 %, par SNCF Gares & Connexions à 7 %, par l’Etat à 6 %, le Feder (Europe) et autres subventions à 3 %, par l’Agence de l’eau à 1 %.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 avril 2023

Journal du12 avril 2023

Journal du 05 avril 2023

Journal du05 avril 2023

Journal du 29 mars 2023

Journal du29 mars 2023

Journal du 22 mars 2023

Journal du22 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?